La traite des êtres humains dans la région du Sinaï

Depuis 2009, un trafic d’êtres humains sans précédents sévit dans la péninsule du Sinaï. Il frappe en grande partie des Erythréens, des Ethiopiens et des Soudanais…

La méthode est rodée : la plupart du temps les victimes sont kidnappées par des hommes armés aux alentours de camps de réfugiés au Soudan, les grands camps de Al-Shagarab et Kassala.
Elles sont ensuite revendues comme du bétail à des passeurs qui livreront leur « marchandise » à 3000 kms de là, dans le nord Sinai, à la frontière israélo-égyptienne. Là, leurs acheteurs, des bédouins membres de la tribu Sawarka, les entassent dans des caves ou dans des huttes en bois.Les otages sont séquestrés, enchainés les uns aux autres. Toute évasion est impossible.

iHSuAXYEwrYS6IcV6JUlqKpL3mFksNoXKb2c1eC0Z9E

Chaque jour, sans répit, les victimes sont battues, torturées avec une indicible cruauté : passages à tabac, privation de sommeil et de nourriture, séances d’électrocution, viols à répétition

Avant chaque session de torture, les tortionnaires forcent les otages à appeler leur proche afin qu’ils les implorent de payer la rançon demandée, entre 20 000 et 40 000 dollars. Une somme exorbitante, souvent impossible à réunir pour les familles, qui payent au compte-goutte quand elles le peuvent et s’endettent généralement à vie. Il y aurait une vingtaine de camps de torture dans le Sinai.

4

A ce jour, 50 000 personnes seraient passées par le Sinai et 12 000 seraient mortes sous la torture. Aucun tortionnaire n’a été arrêté. L’Egypte et Israel ont laissé prospérer ce trafic en toute impunité. 

Les camps de torture commencent à proliférer au Maghreb et dans toute la Corne de l’Afrique. Il y a déjà une centaine de maisons recensées en Libye, autant au Soudan et au Yemen.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s